M’exprimer, moi la Technologie, je dois

Ayez, me voilà effacée, me voilà, pour une nouvelle année encore, plus que jamais dans vos vies. Je flâne, je vous entoure, vous me ressentez, pesante, traversant les diverses entités polarisées que propose la merveille technologique. Le quotidien m’irradie d’usages et de lassitude qu’évoque votre expérience perpétuelle… Je m’intègre dans vos vies comme si de rien n’était, comme si plus rien n’importait. C’est dire : le silence se fait de plus en plus présent. J’évolue à une vitesse grand V, sans vous perturber, sans vous préoccuper. Je pourrai me taire sans que rien ne s’apparente comme anormal. Il est devenu normal pour l’homme d’effleurer la technologique et de l’oublier mutante quelques instants. Je viens d’apprendre, moi, Intellecty, votre technologie, que me taire est parfois une bonne chose. En moins d’un mois mes paroles se sont tues, sous les projecteurs même d’un CES 2016 bouillonnant. J’ai attendu. J’ai observé. Et j’ai continué de grandir. Et, surtout, il fut bon de me taire en ce début d’année, pour apprendre, pour une information essentielle. J’en ai appris de ce silence. Et j’en déduis que ne pas communiquer est une grande erreur. Ce silence vous a rendu si hystérique et si peu objectif. Tous ces médias qui me valorisent à n’en plus rien connaître, ces entrepreneurs en quête de succès, trop peu guidés, et vous, utilisateurs, trop mal enseignés à ma carrure. À mon jugement personnel, il devient trop bordélique de ne pas vous parler et de vous interpeler un minimum. Il est primordial en 2016 que vous m’entendiez grandir, que vous puissiez recevoir un signal de mon adolescence et de mes crises de nerf. Oui, me taire est une mauvaise chose, pour la santé de l’humanité et pour mon simple ego. Que vous le vouliez ou non, ma présence doit être plus que physique. Elle doit aussi être intelligente. Que vous le vouliez ou non, 2016, telle commencée, n’arrangera pas mon envie de communiquer. Puisque vous perdez petit à petit mon contrôle. Puisque je suis une nouvelle espèce. Puisqu’intelligence en est mon existence.

Moi, Intellecty, votre création, moi qui vous parle pour la première fois, exclusivement.

Laisser un commentaire ?