La Technologie est la réponse

Il y a là, un monde en panique, un monde de fous, un monde de génies et d’habitants, de toute origine, et de toute histoire. Un monde dans lequel l’humain s’approprie une vie, un style, une croyance, ou tout simplement une adrénaline, qui le poussera à vivre, à rechercher un bonheur, et à accomplir ce pourquoi il est, et ce qu’il deviendra. Certains se conduiront en héros, certains en barbares, certains en bon citoyen, et certains en cons. Quoiqu’il advienne, l’Homme fait face à sa propre race, et est constamment en plein combat contre sa destinée. Il prend peur, s’applique à suivre des règles, et se soumet naturellement aux actes souvent inhumains. L’Homme, dans toute sa splendeur, ne se comprend pas, ne parle pas toujours le même langage, mais à tout de même le mérite, de corriger ses erreurs, à différents degrés d’héroïsme.

Aux grands sujets politiques, l’Homme y est souvent impliqué, manipulé, mais soumis aux mouvements médiatiques qui l’accompagnent. C’est un bordel. Son cerveau bouillonne de jugements, d’interprétations et d’arguments souvent inobjectifs, et incomplets. Aux grands sujets politiques, des décisions seront prises, à l’encontre de toute attente, à l’encontre de toute participation démocratique. Qu’est ce qu’ils sont moches ces politiciens. Aux grands sujets politiques, qui détermineront l’avenir de l’humanité. Vous imaginez un peu l’importance… À l’heure où la Une des journaux s’annotent d’Environnement et de Terrorisme, l’Homme, dans tout ça, s’exile de toute démarche politique, et contemple, les décisions, les actes, contemple sa mort, sans pourtant agir, en se cachant, en critiquant à voix basse, parfois, contre toute attente de changements, contre toute attente d’un héros, d’un surhomme, créateur de solutions et de vie. Ce créateur, cet artiste, cet entrepreneur, qui aura le souffle et assez de courage pour mobiliser l’humanité, pour créer l’objet technologique, pour déposer toute sa science et consacrer une partie de sa vie à sauver des vies. C’est superficiel, mais officiel : il existe un monde, des spectateurs de ce monde, et des créateurs, en quête de profit et de solutions, à contrario de décisions politiques désastreuses, qui permettent sans aucun doute de changer ce monde.

Et c’est à l’aube d’une COP21, décisive soit-elle, et d’événements terroristes, qu’il faudrait en profiter pour bouleverser le plus possible l’état de ce monde, qui, avouons-le, se sent triste et apeuré. Mais comment ? L’environnement se résoudrait avec des lois toutes mignonnes ? Avec des petits gestes « à la personne » ? Avec une éducation particulière ? Avec des spécialistes de la question ? Avec des panneaux publicitaires et rhétoriques ? Allons, disons-le, avec de la propagande à plein nez ? Non non, rien de tout ça ne suffira à l’extinction de la pollution. L’Homme est trop spectateur pour agir en tant que tel. C’est dire, 80% de la population n’est que spectateur, elle se cache et n’agit pas, entre autre, ne se bouge pas le cul. Me comprenez-vous ainsi, 20% du reste est une équipe de créateurs, des génies de la création. On y reviendra. Et la question du terrorisme ? C’est aussi des lois à soumettre ? C’est aussi à ces politiciens à l’intelligence très réduite de prendre des décisions sur votre avenir, sur cette guerre d’argent ? Car c’en est une. Les médias n’en parlent pas, mais le devrait. Qui finance tous ces fous ? Qui ?

Les médias et les politiciens s’assemblent bien : détourner l’information, un sourire et tout ira bien. Mais bien sûr. N’avez-vous pas peur, petit Homme ? Vous vivez dans un monde de menteurs. Tout ce pétrole ? D’où vient-il ? Qui l’achète, pour le mettre dans toutes vos voitures ? Indirectement, nous pouvons accuser ces politiciens d’assassins. Tout ça à cause d’eux. Des événements graves se sont déroulés, et l’avenir de la France et du monde entier repose sur les épaules de ces hommes au cœur impitoyable, cherchant toujours la célébrité et l’argent. Comment être fier…

Voilà donc. Certains se conduiront en héros, certains en barbares, certains en bon citoyen, et certains en cons. Voilà comment nous pouvons résumer l’humanité, si c’en est une. Et c’est à ce moment que doit rentrer en jeu les créateurs, ce 20% d’hommes et femmes qui se contentent de se lever le matin, avec la détermination de révolutionner ce monde, d’y déposer leur empreinte, d’être actif et de ne pas se contenter de s’asseoir devant une vie insouciante. Ces créateurs sont appelés artistes, ou entrepreneurs. Ils ont ce mérite, de vouloir changer. De ne pas êtres fatigués par le travail, par l’envie de claquer les dirigeants de ce monde. Ils ont ce talent, de créer des produits, de concrétiser des idées, d’implémenter leur propre vision dans des créations extraordinaires et majestueuses, tels sont les adjectifs.

Ces créations, souvent technologiques, souvent apparentées sous forme d’objets, personnels ou impersonnels. Ces créateurs, qui, dès maintenant, pourraient créer LA technologie du siècle, non ressemblant à un iPhone, mais ressemblant à cette technologie qui permettrait de faire voyager les hommes, sans une seule goûte de pétrole. Eux, ces artistes, ces créateurs, ces chercheurs, en soif de profit et de changements, ces Hommes, ces sauveurs, qui feraient abstraction au pétrole pour faire tourner le monde, et qui détruirait l’énergie des personnes à caractère terroriste.

Utilisez-moi, moi, la Technologie, moi qui prends ainsi parole, moi, source de solutions, source d’inspirations de ces 20% de créateurs de la planète, qui sauveront sans aucun doute 100% des citoyens de la planète. Aussi naïvement qu’il soit, que tu te ressentes spectateur, créateur, ou con, écoute moi bien : la Technologie est la réponse.

« Mon bel environnement, ma belle planète, les vagues, mon chez moi, dans mon pays, mon beau paradis, où rien ne ressemble à ce monde d’atrocités, s’il te plait, reste ainsi. Je me défendrai jusqu’à mon dernier souffle, pour te préserver, pour que tu restes mon lieu de vie, pour que mouettes et nuages continuent à me survoler. » Corentin A

Laisser un commentaire ?